Archives de Tag: homophobie

Ah la pensée unique …!

Aujourd’hui, 23/09/2013, sur Radio Guadeloupe, pardon Guadeloupe Première la radio (ouf… long et pompeux!) sur les coups de 8:00, Alex Kubi (1) interroge une dame qui, travaille, si j’ai bien compris, sur une chaine de télévision.

Il lui pose la question, devenue gênante, du moment : si tu étais maire, pourrais-je venir dans la mairie pour épouser mon compagnon qui a le même sexe que moi ? Prenant son courage à deux mains, la dame lui répond qu’il met le pied dans le plat, qu’elle serait très embêté et conclue qu’elle fait partie de l’ancienne génération, etc.. etc.

Non Madame, ce n’est pas une question de génération, c’est un choix d’organisation de notre société. En disant cela vous entrez dans cette multi-division que l’on fait de notre société : musulman contre non-musulman, fonctionnaire contre non-fonctionnaire, vieux avec de bonne retraite contre les jeunes qui n’en auront pas,  etc… et dans le cas qui nous intéresse ici “jeune” contre “vieux”, les “qui se disent progressistes” contre les autres, et par glissement successifs “les fachos” contre les autres ou l’inverse. Et bien sûr dire cela c’est être homophobe, tout comme critiquer la politique du pays Israël est qualifié d’antisémitisme.

On aura beau retourner les choses dans tous les sens, il faudra toujours un mâle et une femelle pour procréer. On me répondra qu’il ne s’agit pas ici de procréation mais d’amour (2) et de famille, bien qu’on nous ait dit lors des débats que cela s’arrêterait strictement au mariage.

On rétorque que les hétéros “produisent” des “homos”, certes, alors, en l’absence de chiffres à venir, on peut supposer que les homosexuels produiront autant d"’hétéro”s que les “hétéros” produisent d’homosexuels, ou alors il faut nier l’impact de l’environnement sur l’éducation et la formation de l’individu.

Il y en a qui font semblant de ne pas comprendre et disent mais qu’est-ce que cela enlève aux hétéros ? Sauf que le refus du mariage homosexuel, puisqu’il faut bien l’appeler par son nom, n’est pas exclusif des hétéros. Mais passons, qu’est-ce que cela enlève aux autres, mais tout simplement le droit de dire “non”. On a enlevé, dans un pays qui se prétend démocratique, le droit d’une majorité, au moins 61%, de refuser un bouleversement fondamental de sa société. A cela on répond que si on avait fait un sondage au moment de l’abolition de la peine de mort, les gens auraient été contre. Je doute qu’il n’y ait pas eu de sondage sur le sujet à l’époque. De plus le fondement de la pensée de ce pays est chrétien avec le “tu ne tueras point” sans oublier les mobilisations sur le cas de Caryl Chessman exécuté aux USA en 1960, bref l’opinion était déjà contre la peine de mort. Mais ici la pensée chrétienne retenue pour cette abolition, ne vaut plus pour ce mariage dit pour tous.

On fait semblant d’oublier que notre société s’est organisée sur ce constat naturel. Mais voilà, l’Homme pense pouvoir dominer la Nature. Il oublie que tôt ou tard elle reprend ses droits.

A moins que tout cela ne corresponde à un projet organisé de dépeçage de notre société.

J.E.L- – 23/09/2013 – 18:05

(1) qu’il me pardonne si l’orthographe de son nom est incorrecte.

(2) et l’on confond allègrement amour et pratique sexuelle

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Guadeloupe, Société