Le ridicule ne tue pas

Sur voila.fr, un article du 12/03/2013, “Avec 37 meurtres, la Guadeloupe prend la tête des tristes records”, qui cite Monsieur le procureur de la république. La fonction n’ayant pas de sexe, c’eut été une femme j’aurais écris Madame le procureur, comme Madame le préfet, et non pas la préfète qui rime trop bien avec schtroumpfette.

Donc , Monsieur le procureur de la République à Pointe-à-Pitre “avait tonné en son Palais de Justice : Je suis en colère, tout comme j’ai honte, aujourd’hui, de représenter la société guadeloupéenne".

Si ce n’était ces trente-sept vies perdues et tant d’autres gâchées, on pleurerait de rire devant le spectacle qui a dû être donné lors de cette conférence de presse. Le procureur de la République sur un territoire français, ou alors il y a quelque chose qui m’échappe, représente la République, donc l’état français, celui qui organise la société et plus particulièrement l’école.

Mais voilà déjà trois ou quatre décennies que l’école ne forme plus des citoyens, mais des ouvriers ou des techniciens. Aujourd’hui, on nous annonce un nouvel “allègement drastique de programmes d’histoire.[…]  Une entreprise de décervelage” ou en tout cas une nouvelle génération qui en saura encore moins que la précédente d’où elle vient. Une nouvelle génération qui sera éduquée à coup de “GTA” et “Die Hard”.

J.E.L. – 18/09/2013 – 00:52

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités et politique, Guadeloupe, Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s