Dimanche, 6 mai 2012

“Voter Mélenchon au premier tour et blanc au second. Cela semble incompréhensible à certains et pourtant, ce choix a des raisons autres que le dépit….”

Ainsi commence Lalita son article d’opinion, daté du 28/04/12, pour expliquer son vote blanc.

Les arguments particulièrement pleuvent : critique négative du PS, hypocrisie de ceux de son entourage qui se disent socialistes, torpillage de Mme Royal en 2007 par les socialistes eux-mêmes, programme de M. Hollande qui se veut “bon élève” et ne pourra pas  résister aux marchés financiers, nécessité d’un appauvrissement des pays développés pour garantir les profits. Mais surtout, de la débâcle prévisible c’est le FN qui sortira gagnant, “ses solutions sont simplistes et très dangereuses mais la catastrophe financière donnera l’impression qu’elle [Mme Le Pen] avait raison”.

Soit, M. Hollande est au mieux un centriste de gauche, dans la mesure où il accepte le système financier international, ou plutôt le système monétaire imposé par la Banque occidentale. Ce même système avait choisi M. Strauss-Kahn comme meilleur candidat de la Gauche. Que l’on se souvienne des titres de la presse peu avant qu’il ne puisse se déclarer. Meilleur candidat pour la Gauche le directeur du FMI, comme si FMI et Gauche n’étaient pas antinomiques !

Il est vrai aussi que le score de M. Mélenchon n’est pas aussi important que l’auraient voulu ses véritables partisans, ceux qui avaient compris ce qu’ils dénonçait, et non pas ceux qui se sont seulement laissés emporter par son lyrisme.

Il est tout aussi vrai que M. Hollande est apparu comme un candidat de substitution, mais il ne faut pas oublier qu’il est parti en campagne avant que M. Strauss-Kahn ne puisse postuler par la force des événements, et que de ce fait il était l’adversaire déclaré de celui-ci.

franceAlors face à l’extrémisme de M. Sarkozy, le vote Hollande semble donner la possibilité d’une ouverture par la quelle peut se glisser M. Mélenchon, à condition toutefois qu’il se pose en présidentiable et pas seulement comme un vague rassembleur d’une gauche déçue qui se radicalise. Quoiqu’il semble penser les groupes ont besoin d’un chef qui les incarne, surtout quand la révolution doit se faire par les urnes dans notre système (démocratique).

Il faut parfois se résoudre à voter “contre”. Contre l’Extrémise incarné par M. Sarkozy : extrémisme dans la soumission à la Finance, ou plutôt fer de lance de celle-ci en France. Il est celui qui tient à constitutionnaliser l’économie, c’est-à-dire la sacraliser, ce que même les étatsuniens n’ont pas fait. Il est aussi celui qui appelle à fermer la porte aux étrangers (comprendre les “basanés”), tout en ouvrant la porte aux plus diplômés d’entre eux, façon indirecte de vider de leurs forces vives leurs pays d’origine.

Cela était déjà visible en 2007 avant l’élection : sa complicité avec le monde de la finance, pour ne pas dire son copinage, son racisme et sa conception de la race supérieure , clairement apparus dès son premier meeting de deuxième tour 2007 dans lequel il affirmait que la Colonisation avait apporté la Civilisation, couronné par on discours de Dakar après son élection.

Alors face à cet extrémisme qui insuffle la peur, peur qui a fait élire un Georges Bush, il semble urgent de réagir en glissant son bulletin dans l’urne et faire au moins y faire une brèche dans ce mur qui nous enferme dans la dépendance aux marchés.

La course en tête de M. Hollande fait déjà réagir les autres pays européens, et même Mme Merkel semble mettre un peu d’eau dans son vin. Alors peut-être qu’une victoire de M. Hollande, doublé d’un succès du Front de Gauche aux législatives aurait une effet positif sur le reste de l’Europe.

J.E.L. – 06/05/2012 – 01:22

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités et politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s